Bon, dans mes résolutions de l'année j'avais dis que je partagerais mes lectures qui ont trait à la Chine. Je commence donc aujourd'hui cette nouvelle catégorie avec un roman que j'ai lu, il y a quelques mois, et qui m'avait bien plu: Petit dictionnaire chinois-anglais pour amants.

Petit_guide

Il s'agit d'un roman autobiographique (je crois?) d'une jeune chinoise Xiaolu Guo qui nous raconte son année passée à Londres.

Elle a alors une vingtaine d'années et débarque de sa campagne chinoise pour apprendre l'anglais. Elle y perdra son nom (obligée de se faire prénommée Mlle Z tellement son nom chinois est compliqué pour l'Occident) tout comme son innoncence et découvrira le choc des cultures en même temps que l'amour dans les bras d'un bel anglais de 20 ans son ainé.

La version française est une traduction du roman écrit en anglais par l'auteur, le langue qu'il nous est alors offert de lire ici est approximative, c'est une langue qui tatonne, une langue qui se découvre. C'est notre héroine qui essaye tant bien que mal de s'exprimer dans son "pauvre" anglais. Ce qui en fait un roman facile à lire dont le style est touchant. Les chapitres sont très courts et nous donnent à chaque fois la définition d'un mot analysé du point de vue chinois par rapport à ce qu'en donne le dictionnaire anglais-chinois que Z ne quitte jamais.

Et donc, ce que j'ai vraiment apprécié dans ce bouquin c'est justement ce jeu de miroir tout au long du récit entre ces deux cultures, entre l'Orient et l'Occident, que tout oppose... A travers les points de vue plein d'humour de l'héroine on comprend un peu mieux la façon d'être et de concevoir la vie des chinoises. Un roman qui se lit avec plaisir, entre le journal intime, le carnet de voyage et un dictionnaire amoureux. Idéal pour se plonger dans la tête d'une chinoise et essayer de voir le monde à travers ses yeux... Un lecture donc incontournable cette année!

Un petit extrait pour vous donner une idée du style et du propos:

Egal: adj. Identique par la taille, la quantité, le degré; qui a des droits ou des statuts identiques; qui ne varie pas, d'humeur constante; n. Pair, personne égal à une autre.

Ruppert street, restaurant de poisson. Samedi soir. Le grand homard placé sur la fenêtre est d'une telle séduction que je n'arrive pas à bouger mes pieds. Nous entrons. tu comandes le fromage de ch^vre et un supplément de légumes. Je commande la soupe de calamar grillé, mariné au vin. Nous décidons aussi de prendre deux verres de vin blanc. Plus tard, quand le serveur appporte l'addition, elle est de quarante livres au total. cher.

Tu sors vingt livres. je te regarde sans comprendre.

"Tu payes la moitié, tu dis.

- Pourquoi? Je n'ai pas de livres sur moi.

- Tu as une carte de crédit.

- Mais pourquoi?

- Je paye toujours pour toi mais ici les hommes et les femmes sont égaux. Chacun devrait payer sa part de la nourriture et du loyer.

-Mais je croyais que nous sommes ensemble." Je proteste avec force.

Le vieux couples de la table d'à coté s'arrête de manger et me regarde avec des visages étranges.

"Ce n'est pas la question, tu viens de Chine, le pays le plus égalitaire au mond een matière de relations entre hommes et femmes. Tu devrais comprendre. Pourquoi est-ce que ce serait toujours à moi de payer?

- Bien sur tu dois payer. tu es un homme. Si je paye, pourquoi je ncéssite d'être avec toi?"

Maintenant tu es faché.

" Est ce que tu es en train de me dire que tu es avec moi uniquement parce que je t'entretiens?

- Non pas du tout! Tu es homme et je suis femme, et nous vivons ensemble. Quand le couple vit ensemble, la femme perds la vie sociale automatiquement. Elle reste à la maison pour la cuisine et le ménage. Et quand elle a des enfants ce la devient pire. Donc la femme ne peut pas avoir de position sociale. Elle perd...quel est le mot...l'indépendance finacière?"

C'est ce qu ej'ai appris à L'Heure des femmes sur radio 4.

" Ah oui? Très bien si la femme passe toutes ses journées à la maison, comme toi, pourquoi elle n'en profite pas pour aspirer? Pourquoi c'est moi qui doit aspirer aprés avoir travaille du matin au soir?"

cela est vrai. je ne passe jamais l'aspirateur. Je balaie seulement et ma vue est très mauvaise, alrs il reste toujours beaucoup de choses par terre.

"Mais je lave les habits! Et je cuisine tous les jours!

- Merci c'est très aimable de ta part. mais donner un coup d'aspirateur de temps en temps, ça t'embêterait vraiment?

- Tu sais que je déteste cet aspirateur. Tu l'as trouvé au marché des puces, tu le dis toi m^me. Il est très bruyant et très gros comme un dragon. Je n'aime pas quelque chose de tellement gros!

- C'est le meilleur! Tu aimes une grosse bite non? Alors pourquoi pas un gros aspirateur?

- ! "

D'accord donc l'homme et la femme paient moitié, même quand ils vivent ensemble. et l'homme et la femme ont leur vie privée et leur amis privés chacun. L'homme et la femme ont leur comptes bancaires privés. Est-ce la raison pourquoi les couples occidentaux se séparent facileemnt et divorcent vite?

Nous disputons tout le chemin du retour. Nous ouvrons la porte, faisons du thé, et tu recommences à passer l'aspirateur.

Il est très bruyant. Il me fait mal à la tête immédiat. Sûrement, l'aspirateur est inventé par les hommes. je m'assois sur la chaise pour empécher le dragon d em'avaler et sors le petit livre rouge de mon tiroir. Il y a de spages sur les femmes et l'égal dans le discours de Mao.

Il est de première importance pour l'édification de la grande société socialiste d'inciter en masse les femmes à participer aux activités productrices. le principe "à travail égal salaire égal" doit être appliqué dans la production.

Ces pensées sont sans doute à l'origine de la légende qui dit que "les femmes portent la moitié du ciel" en Chine.

 tandis que je suis plongée dans mes pensées sur la Chine, tu éteins le dragon. tu me regardes et dis:

"Je regrette de t'avoir offert des romans. Maintenant tu passes ton temps assise à lire et à écrire. Tu t'es embourgeoisée."