Allez et puisque j'y suis autant publier la ptite interview que j'ai fait pour le site Blogexpat cet été...

Pour la voir sur leur site c'est par là: http://interviews.blogexpat.com/blog/francais/2011/08/08/de-nice-a-pekin-et-pendant-ce-temps-la-a-pekin

Et c'est dans ces cas là qu'on se dit que quand même c'est un peu con d'être partie... y avait encore tellement de trucs à faire hein!!!

De Nice à Pékin: Et pendant ce temps là à Pékin... De Nice à Pékin: Et pendant ce temps là à Pékin...

peking frenchJe m'appelle Marion, j'ai vécu 8 ans à Nice avant de m'envoler pour Pékin.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?
Après le bac (il y a 10 ans de cela) mon rêve était de partir vivre un an à l'étranger, seule. Mes rêves m'emportaient alors vers l'Amérique du Sud. Et cela n'a pas pu se faire à ce moment.

Puis le temps passe, on va à la fac, on rencontre un petit ami avec qui on s'installe, on obtient son concours...

Le train-train quotidien nous emporte et on se dit qu'on est finalement pas fait pour l'aventure et la vie à l'étranger.

Et puis par hasard un beau matin tout bascule. On tombe sur les postes de résidents offerts par l'AEFE (agence pour l'enseignement du français à l'étranger qui gère les établissements scolaires français à l'étranger).

Je me suis rendu compte ce jour là qu'il existait des postes en documentation dans les lycées français. Il y avait cette année là un poste à Zapopan au Mexique! En découvrant ça l'envie est revenue comme par magie et c'était presque devenu un « besoin». J'avais une semaine pour envoyer les dossiers et je l'ai fait et l'idée ne m'a pas lâchée. C'était cette année ou jamais. J'ai envoyé les dossiers pour les contrats de résidents, sans y croire, et j'ai passé des mercredis entiers à envoyer des candidatures spontanées dans tous les établissements où j'aurais aimé aller (Moscou, Beyrouth, Stockolm, Lima, Hanoï...). Finalement je n'ai pas obtenu de contrat de résident mais j'ai été classée 3ème à Porto ce qui était encourageant!

A ce moment là j'ai découvert qu'il existait un autre type de contrat pour travailler en tant que prof à l'étranger: le contrat local. Un contrat moins intéressant pour la carrière mais qui ne demande qu'un engagement d'un an. Et pour ce contrat j'avais la possibilité d'obtenir Hanoï, Ho Chi Min ou Pékin. Finalement le poste à Hanoï ne s'est pas libéré, à Ho Chi Min j'ai été classée 3ème et à Pékin ils m'ont pris!

Ce qui est amusant c'est qu'ensuite en juillet j'ai eu un appel du Lycée français de Moscou qui me proposait le poste en contrat local,  suite à ma candidature spontanée.

2. Comment vivez-vous (Vous travaillez ? Profession ? Parlez nous de votre expérience)?
Je travaille donc au lycée français de Pékin en tant que professeur documentaliste, autrement dit je fais exactement la même chose qu'en France sauf que c'est à l'étranger. Les professeurs et les élèves sont français, nous suivons les mêmes programmes et le même calendrier qu'en France.

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment?
J'appelle régulièrement la France en utilisant skype. Par contre en Chine Internet est un peu capricieux et parfois skype ou internet ne fonctionnent plus du tout. Ce qui est assez frustrant parfois...

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Pekin?
La vie d'un expat à Pékin est vraiment une vie facile, peut-être presque trop facile...
En réalité l'adaptation est vraiment aisée et on tombe vite amoureux de la ville et de ses habitants.

Ce que préfère ici? Me promener dans les rues et voir les gens vivre, les vieux qui jouent aux jeux de cartes, ceux qui font voler des cerfs volants, les danses dans les parcs. Ce rythme et cette façon de prendre la vie que nous ne connaissons pas en Occident et que je trouve tellement apaisante ici. Il suffit de les regarder vivre et on a envie de faire une pause, de s'asseoir avec eux et de laisser le temps prendre son temps...

5. Quelle est la pire des choses pour un expat à Pekin?
Le pire pour un expat à Pékin, je dirais la pollutuion et les problèmes liés aux risques sanitaires ici. La pollution est vraiment quelque chose que l'on ressent ici et élever des enfants dans cet environnement c'est franchement limite. Pour ce qui est de la santé, sachant qu'il y parfois des choses douteuses dans les aliments voire dans l'eau on peut aussi s'inquiéter à ce niveau là. 
En fait quand on vit en Chine on se dit souvent qu'il est peut-être dangereux pour sa santé d'y rester trop longtemps...

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Ben je vais faire une réponse typiquement française mais j'ai beau adorer la cuisine chinoise j'avoue m'en être lassé et c'est la bouffe française qui me manque, le fromage nottamment!

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre 
nouvelle vie?

Plein de choses. Je n'ai jamais été aussi sociable que cette année. Et je ne voulais pas fréquenter seulement mes collègues profs. Je me suis donc inscrite sur un certains nombre de forums (Bonjour Chine, The beijinger...) et j'ai participé à l'expérience “couchsurfing” (on loge des gens sur son canapé pour quelques nuits et on se rencontre via un site web sur lequel on a un profil détaillé avec des contacts et des références laissés par d'autres couchsurfers qui permettent de savoir si la personne est fiable ou non) afin de rencontrer du monde et ça a très bien fonctionné. J'ai également pu rencontrer des gens grace à mon blog, des français qui le lisaient et qui m'ont contacté quand ils sont arrivés sur Pékin.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption?
Une des habitudes qui surprend le plus ici ce sont les pets et les rots que les chinois lachent en public sans aucun problème et leur habitude qu'ils ont aussi de cracher. Certains expats ont du mal à s'habituer à ça mais on s'y fait, il faut juste faire attention dans la rue quand on marche à coté d'un chinois, on peut parfois se recevoir un joli crachat sur les pieds ce qui est ma foi toujours trés agréable...

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption?
On a tendance à penser que les chinois ne sont pas forcément un peuple ouvert et accueillant. Et bien ce n'est pas vrai, les chinois sont d'une nature très accueillante et sont toujours prêts à vous consacrer quelques minutes pour discuter plus encore si vous faites l'effort de parler chinois avec eux. Certains taxis par exemple sont heureux d'engager une conversation et de discuter de la Chine avec vous ...Après il est vrai qu'il est plus difficile de réellement lier des liens et entrer dans leur vie privée. Là encore cela dépend en réalité et de mon coté depuis le début de l'année j'ai rencontré deux chinoises désireuses d'entretenir leur français et on s'est vu régulièrement tout au long de l'année pour partager une passion commune, la découverte de bons restaurants.

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés?
Si vous venez vivre en Chine le plus gros risque pour vous: tomber amoureux du pays et vouloir y rester plus longtemps que prévu.

J'ai rencontré tellement de gens cette année à qui cela est arrivé!

Romain venu 2 semaines à Pékin en janvier et qui décide de s'y installer. Une fois rentré en France, quelques mois pour tout plaquer et voilà, il loue depuis un mois déjà un appartement dans la même résidence que moi!

Sophie, venue étudier le chinois en intensif pendant 3 mois et qui disait à son arrivée “Mais non Marion je ne vais pas vouloir rester ici, ma vie est en France, je sais ce qui m'attend là bas, je n'ai plus l'age de perdre du temps ailleurs...etc...” Elle a fini son programme à la Fac, elle est rentrée en France mais en janvier elle sera de retour à Pékin pour s'y  installer...

Les exemples sont nombreux et j'en fait partie, je repars en France en Août mais je ne sais pas si l'envie de revenir ne va pas me titiller surtout si un poste est de nouveau vacant pour la rentrée 2012...

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog?marion wall china
J'ai débuté mon blog dès mon arrivée parce que je voulais garder quelque chose de mon année en Chine. Pour moi et pour ma famille aussi.. 

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog?
Mon blog m'a permis de faire des supers rencontres! Ensuite j'ai vraiment bien aimé me balader en ville avec à chaque fois plein de nouvelles idées d'articles ou d'albums photos qui me venaient en tête... Que pour certains je n'ai d'ailleurs toujours pas publiés...