Et pendant ce temps là, à Pékin...

04 janvier 2012

Bonne année 2012!

Ce blog est en pause mais qui sait il renaîtra peut-être courant 2012... 

Alors pour la peine je partage ma carte de voeux kitchinoise (photo prise à Dashanzi lors de mes virées en solo)

La princesse et le Golem vous souhaitent une bonne année!

Très bonne année à tous,

je vous la souhaite pleine de joie, de découvertes, de rencontres, de voyages, de petits et de grands bonheurs!

 

Posté par Mariondoc à 18:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 octobre 2011

Cours de cuisine Thaï: La salade de papaye verte

En vivant à Pékin, en plus de découvrir la richesse de la cuisine chinoise j'ai aussi découvert la finesse de la cuisine asiatique en général.

Je suis ainsi devenue fan des restos indiens (et pour être exacte d'un resto en particulier  "Le Mughal's" du Nali patio et j'y reviendrais un de ces jours pour en faire la promo parce qu'il vaut le coup) et Thaï.

En France en fait je n'avais jamais vraiment mangé dans un resto Thaï et les rares indiens que j'avais fait ne m'avaient franchement pas convaincu (genre le soit disant fameux "Noori's" à Nice qui est beurk de beurk avec un service pourri).

Alors bref du coup dans la série cours de cuisine j'ai opté une fois pour la cuisine Thaï.

Un cours donné par ma Chef préférée: Ling Pei.

Et j'en profite donc pour continuer tout doucement ce blog "en stand by" et surtout j'y met mes précieuses recettes histoire de ne pas les perdre...(et afin de pouvoir les tester cette semaine peut-être dans la maison familiale).

Pour commencer, the classic des classic d'un resto Thaï: la salade de papaye verte. En gros on pourrait juger la qualité d'un resto Thaï à cette salade. Elle doit arracher!

La recette de Ling Pei est parfaite, il suffit de l'assaisonner en fonction de ses propres goût, en jouant sur le piment et le sucre.

Ingrédients (pour 4 personnes):

* 1 papaye verte

* 15 tomates cerises

* 4 haricots vert "long" (des haricots verts super long qui s'enroulent, j'en ai vu qu'en Asie, ils peuvent se manger crus eux)

* 100 g de cacahouètes grillées non salées et réduites en poudre grossièrement.

* 4 cas de crevettes séchées (ça encore on en trouve qu'en Asie alors direction l'épicier asiatique du coin!) 

Pour l'assaisonnement:

* 10 cuillères à café de citron vert

* 8 cac de Nuoc Mam

* 8 cac de sucre de palme

* 5 petits piments rouges coupés finement

* 5 gousses d'ail finement hachées

Peler et raper la papaye (ça c'est la partie la plus compliquée de la recette! Ling Pei avait une rape adaptée "spéciale papaye", sans celle ci je vous assure que c'est galère!!!).

avril Jf et fan et math 010

Couper les tomates en deux et les haricots en morceaux de 4 cm de longueur.

Mettre à tremper une vingtaines de minutes les crevettes séchées puis les couper en tout petits morceaux.

avril Jf et fan et math 011avril Jf et fan et math 013

 

Mettre ensuite dans un énorme mortier Thaï:

avril Jf et fan et math 014

(ou à défaut dans un petit mortier mais c'est plus galère du coup) les piments (en fonction de vos penchants pour le piment vous pouvez varier la dose), l'ail, les crevettes et mélanger le tout. Y ajouter ensuite le jus de citron, le sucre et le nuoc mam. Mélangez ensuite bien comme il faut pour que toutes les saveurs se mèlent en une sorte de purée. Ajoutez ensuite les haricots et là encore les écraser vaguement dans le mortier, puis la papaye et là encore on écrase...

Et pour finir on ajoute les tomates, on écrase encore et on mélange le tout!

Et avant de déguster on parsème de cacahouètes...

 

C'est frais, c'est bon, et en fait je suis devenue fan de cette salade grace à ce cours de cuisine...

La prochaine fois je partagerais la recette du Curry vert de poulet aux aubergines...ça aussi c'était pas mal!

 

 

 

Posté par Mariondoc à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2011

Une petite interview pour le site Blogexpat.com

Allez et puisque j'y suis autant publier la ptite interview que j'ai fait pour le site Blogexpat cet été...

Pour la voir sur leur site c'est par là: http://interviews.blogexpat.com/blog/francais/2011/08/08/de-nice-a-pekin-et-pendant-ce-temps-la-a-pekin

Et c'est dans ces cas là qu'on se dit que quand même c'est un peu con d'être partie... y avait encore tellement de trucs à faire hein!!!

De Nice à Pékin: Et pendant ce temps là à Pékin... De Nice à Pékin: Et pendant ce temps là à Pékin...

peking frenchJe m'appelle Marion, j'ai vécu 8 ans à Nice avant de m'envoler pour Pékin.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?
Après le bac (il y a 10 ans de cela) mon rêve était de partir vivre un an à l'étranger, seule. Mes rêves m'emportaient alors vers l'Amérique du Sud. Et cela n'a pas pu se faire à ce moment.

Puis le temps passe, on va à la fac, on rencontre un petit ami avec qui on s'installe, on obtient son concours...

Le train-train quotidien nous emporte et on se dit qu'on est finalement pas fait pour l'aventure et la vie à l'étranger.

Et puis par hasard un beau matin tout bascule. On tombe sur les postes de résidents offerts par l'AEFE (agence pour l'enseignement du français à l'étranger qui gère les établissements scolaires français à l'étranger).

Je me suis rendu compte ce jour là qu'il existait des postes en documentation dans les lycées français. Il y avait cette année là un poste à Zapopan au Mexique! En découvrant ça l'envie est revenue comme par magie et c'était presque devenu un « besoin». J'avais une semaine pour envoyer les dossiers et je l'ai fait et l'idée ne m'a pas lâchée. C'était cette année ou jamais. J'ai envoyé les dossiers pour les contrats de résidents, sans y croire, et j'ai passé des mercredis entiers à envoyer des candidatures spontanées dans tous les établissements où j'aurais aimé aller (Moscou, Beyrouth, Stockolm, Lima, Hanoï...). Finalement je n'ai pas obtenu de contrat de résident mais j'ai été classée 3ème à Porto ce qui était encourageant!

A ce moment là j'ai découvert qu'il existait un autre type de contrat pour travailler en tant que prof à l'étranger: le contrat local. Un contrat moins intéressant pour la carrière mais qui ne demande qu'un engagement d'un an. Et pour ce contrat j'avais la possibilité d'obtenir Hanoï, Ho Chi Min ou Pékin. Finalement le poste à Hanoï ne s'est pas libéré, à Ho Chi Min j'ai été classée 3ème et à Pékin ils m'ont pris!

Ce qui est amusant c'est qu'ensuite en juillet j'ai eu un appel du Lycée français de Moscou qui me proposait le poste en contrat local,  suite à ma candidature spontanée.

2. Comment vivez-vous (Vous travaillez ? Profession ? Parlez nous de votre expérience)?
Je travaille donc au lycée français de Pékin en tant que professeur documentaliste, autrement dit je fais exactement la même chose qu'en France sauf que c'est à l'étranger. Les professeurs et les élèves sont français, nous suivons les mêmes programmes et le même calendrier qu'en France.

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment?
J'appelle régulièrement la France en utilisant skype. Par contre en Chine Internet est un peu capricieux et parfois skype ou internet ne fonctionnent plus du tout. Ce qui est assez frustrant parfois...

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Pekin?
La vie d'un expat à Pékin est vraiment une vie facile, peut-être presque trop facile...
En réalité l'adaptation est vraiment aisée et on tombe vite amoureux de la ville et de ses habitants.

Ce que préfère ici? Me promener dans les rues et voir les gens vivre, les vieux qui jouent aux jeux de cartes, ceux qui font voler des cerfs volants, les danses dans les parcs. Ce rythme et cette façon de prendre la vie que nous ne connaissons pas en Occident et que je trouve tellement apaisante ici. Il suffit de les regarder vivre et on a envie de faire une pause, de s'asseoir avec eux et de laisser le temps prendre son temps...

5. Quelle est la pire des choses pour un expat à Pekin?
Le pire pour un expat à Pékin, je dirais la pollutuion et les problèmes liés aux risques sanitaires ici. La pollution est vraiment quelque chose que l'on ressent ici et élever des enfants dans cet environnement c'est franchement limite. Pour ce qui est de la santé, sachant qu'il y parfois des choses douteuses dans les aliments voire dans l'eau on peut aussi s'inquiéter à ce niveau là. 
En fait quand on vit en Chine on se dit souvent qu'il est peut-être dangereux pour sa santé d'y rester trop longtemps...

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Ben je vais faire une réponse typiquement française mais j'ai beau adorer la cuisine chinoise j'avoue m'en être lassé et c'est la bouffe française qui me manque, le fromage nottamment!

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre 
nouvelle vie?

Plein de choses. Je n'ai jamais été aussi sociable que cette année. Et je ne voulais pas fréquenter seulement mes collègues profs. Je me suis donc inscrite sur un certains nombre de forums (Bonjour Chine, The beijinger...) et j'ai participé à l'expérience “couchsurfing” (on loge des gens sur son canapé pour quelques nuits et on se rencontre via un site web sur lequel on a un profil détaillé avec des contacts et des références laissés par d'autres couchsurfers qui permettent de savoir si la personne est fiable ou non) afin de rencontrer du monde et ça a très bien fonctionné. J'ai également pu rencontrer des gens grace à mon blog, des français qui le lisaient et qui m'ont contacté quand ils sont arrivés sur Pékin.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption?
Une des habitudes qui surprend le plus ici ce sont les pets et les rots que les chinois lachent en public sans aucun problème et leur habitude qu'ils ont aussi de cracher. Certains expats ont du mal à s'habituer à ça mais on s'y fait, il faut juste faire attention dans la rue quand on marche à coté d'un chinois, on peut parfois se recevoir un joli crachat sur les pieds ce qui est ma foi toujours trés agréable...

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption?
On a tendance à penser que les chinois ne sont pas forcément un peuple ouvert et accueillant. Et bien ce n'est pas vrai, les chinois sont d'une nature très accueillante et sont toujours prêts à vous consacrer quelques minutes pour discuter plus encore si vous faites l'effort de parler chinois avec eux. Certains taxis par exemple sont heureux d'engager une conversation et de discuter de la Chine avec vous ...Après il est vrai qu'il est plus difficile de réellement lier des liens et entrer dans leur vie privée. Là encore cela dépend en réalité et de mon coté depuis le début de l'année j'ai rencontré deux chinoises désireuses d'entretenir leur français et on s'est vu régulièrement tout au long de l'année pour partager une passion commune, la découverte de bons restaurants.

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés?
Si vous venez vivre en Chine le plus gros risque pour vous: tomber amoureux du pays et vouloir y rester plus longtemps que prévu.

J'ai rencontré tellement de gens cette année à qui cela est arrivé!

Romain venu 2 semaines à Pékin en janvier et qui décide de s'y installer. Une fois rentré en France, quelques mois pour tout plaquer et voilà, il loue depuis un mois déjà un appartement dans la même résidence que moi!

Sophie, venue étudier le chinois en intensif pendant 3 mois et qui disait à son arrivée “Mais non Marion je ne vais pas vouloir rester ici, ma vie est en France, je sais ce qui m'attend là bas, je n'ai plus l'age de perdre du temps ailleurs...etc...” Elle a fini son programme à la Fac, elle est rentrée en France mais en janvier elle sera de retour à Pékin pour s'y  installer...

Les exemples sont nombreux et j'en fait partie, je repars en France en Août mais je ne sais pas si l'envie de revenir ne va pas me titiller surtout si un poste est de nouveau vacant pour la rentrée 2012...

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog?marion wall china
J'ai débuté mon blog dès mon arrivée parce que je voulais garder quelque chose de mon année en Chine. Pour moi et pour ma famille aussi.. 

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog?
Mon blog m'a permis de faire des supers rencontres! Ensuite j'ai vraiment bien aimé me balader en ville avec à chaque fois plein de nouvelles idées d'articles ou d'albums photos qui me venaient en tête... Que pour certains je n'ai d'ailleurs toujours pas publiés...

Posté par Mariondoc à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Mes restos préférés à Pékin: Où déguster les meilleurs HUOGUO?

Me voilà de retour en France. J'ai pris l'avion il y a pile un mois... (bouhouhouh...)

Alors c'est sur que le blog est un peu abandonné... mais il y a plein de choses encore que j'aurais aimé partager alors aujourd'hui, et pour faire plaisir à Céline, je commence une petite série sur les restos à ne pas manquer à Pékin.

Aujourd'hui: où déguster une fondue (hot pot en anglais ou Huo guo en chinois) à Pékin?

Le Huo Guo c'est un des incontournables de la gastronomie chinoise, en général du coté des expats ce n'est pas le menu qui les fait rêver et ils ont bien tort. Il y en a de toutes sortes et dans certaines régions de Chine c'est quasi une religion, comme à Chongching qui reste la région de référence pour le huo guo. Mais attention là bas c'est pas des ptits joueurs (comme à Pékin ou on peut commander un bouillon insipide et transaprent....Sacrilège marauds!!!!), la vraie fondue de Chongching, elle se déguste d'une seule et unique manière: avec un bouillon "pimenté".  Et, là bas, quand ils mettent du piment c'est pas à moitié. Attention à ceux qui ne relèveraient pas le défi...leur virilité en prendrait un sacré coup. A Pékin rassurez vous on peut jouer la fillette et opter pour les bouillons parfumés aux chamignons qui le font bien. Sinon le truc pas mal c'est de prendre deux sortes de bouillons, un fort et un moins fort et aprés on alterne... 

Mes préférences en la matière:

Si vous cherchez un cadre "typique", déguster votre fondue dans la cour d'un siheyhuan avec des jolies serveuses en costumes qui s'occuperont de vous tout au long du repas (parce qu'elle savent que vous n'avez aucune idée de comment se déguste un huo guo):

House of Shuhe 束河人家

  • Nanluoguxiang / Gulou Dongdajie 南锣鼓巷鼓楼东大街
  • 17 Bei Binmasi Hutong, Dongcheng District
  • 东城区北兵马司胡同17号
  • Daily 10am-midnight
  • 5721 8898

C'est un resto découvert un peu par hasard avec des amis au début de l'année. C'était ma prémière fondue et j'avoue qu'on a été conquis (alors qu'à la bas ema foi la fondue chinoise ça me branchait moyen...des expériences mama huhu en France...). J'avais fais le descriptif de la soirée ici:

http://etpendantcetemps.canalblog.com/archives/2010/10/24/19415957.html#c44991684

Par contre niveau prix pour une fondue c'est relativmeent élevé mais les doses y sont et les produits super aussi...

....

Et sinon pour une fondue qui ne vous décevra jamais, un service au petits soins (voire qui en fait presque trop), une fraicheur jamais égalé, un bouillon très proche de celui de Chongching, des prix relativement élevés aussi si on compare aux chaines de huo guo tel Little Lamb ou Xiabu xiabu, bref la référence en la matière à pékin je dirais qu'il n'y en a qu'un:

Haidilao Hot Pot 海底捞火锅

  • Wangfujing/Dongdan 王府井/东单
  • 8/F Tianyingtai Dept Store, 88 Wangfujing Dajie, Dongcheng District
  • 东城区东城区王府井大街88号乐天银泰百货8楼
  • 5762 0153

 ça reste vraiment mon favori pour la fondue et je connais même de très grands amateurs de fondue qui sont du genre exigeant et qui ont opté pour le Haidilao. Et coté service c'est lui qui remporte chaque année le prix dans The Beijinger... Du style pour faciliter l'attente y a moyen de se faire faire une manicure! C'est pas la classe?

Et il est noté 4,3/5 dans The beijinger sur 28 votes, ce qui est un joli score...

yonghegong, behai, huo guo 191

Pour la ptite anecdote, je suis tombée sur ce resto complêtement par hasard quand avec mes parents on s'est retrouvés perdus sur Wangfujing à 15h de l'aprem avec mon père qui criait famine (dans ces cas là il faut vite le nourrir sinon ça peut mordre...) Et bref on arrive devant un centre commercial (Intime Lotte) et moi à l'époque déjà habituée, je leur dis "vite on monte au dernier étage c'est là qu'ils mettent les restos dans les malls en Chine". Et nous voilà là haut, dans un grand resto rouge et noir qui ressemble à un labyrinthe complétement vide. Avec 4 serveurs autour de nous tout sourire qui nous invitent à nous asseoir... Et là je réalise que c'est un resto de fondue et non pas moyen de se taper un huo guo de folie en plein aprem. Nous voyant dépités l'un des serveurs nous ouvre la carte pour nous montrer les snacks que propose le resto. Du coup n commande quelques trucs bizarres... Et en attendant notre commande, nos 4 serveurs nous remplissent la table de fruits, des salades en tout genre, de cacahouettes, de tomates cerises etc... Nous un peu mal on acceptent et on se régale... Mon père reste ébahis par ce service et commence à avoir de gros doutes sur ce que sera l'addition compte tenu de ce service et de ces "à-cotés". Moi très sure de moi et grand seigneur je lui dis que de toutes façons ce repas est pour moi! Et j'insiste quand il rigole en me disant que j'aurais de surprises... Et non la surprise c'est lui qui l'a eu, quand l'addition est arrivé et que je n'ai payé que 43 Y ce repas "gargantuesque" au service au taquet...

Et oui on a commandé seulement 3 snacks et tout le reste était offert. En fait dans chaque Haidilao il y a des bars à sauces, pour aller se préparer différentes sauces (ça ça tue vraiment de pouvoir se faire ses propores sauces!) et avec il y a des salades et des fruits à volonté...suffit de se servir...

yonghegong, behai, huo guo 210

yonghegong, behai, huo guo 197yonghegong, behai, huo guo 195

Bref du coup à la fin du séjour mon père tenait absolument à aller se faire la fondue là bas et on y est retourner un soir pour découvrir le véritable intérêt de ce resto. Et on s'est régalé, et du coup les serveurs nous ont même reconnus et ils en ont fait encore plus des tonnes... 

yonghegong, behai, huo guo 212

Donc bref une fondue qui ne déçoit jamais et pour couronner le tout comme c'est une chaine on en trouve un dans quasiment chaque quartier de Pékin! Avis aux amateurs...

Toutes les adresses et les reviews du resto ici: http://www.thebeijinger.com/directory/Haidilao-Hot-Pot

 

Posté par Mariondoc à 10:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2011

Le musée du sexe de la Chine Ancienne de Tongli

On tend à penser que les chinois sont plutôt discrets en matière de sexualité, voire même qu'il s'agit d'un sujet tabou dans ce pays. Et bien il n'en fut pas toujours ainsi! J'en veux pour preuve le musée du sexe dans la Chine ancienne que nous avons visité à Tongli. Il s'agit d'un musée qui retrace l'histoire de la sexualité et de ses pratiques dans la Chine Ancienne.

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 438

Ce musée, crée par le sociologue Liu Dalin and le docteur Hu Hongxia rassemble une collection de plus de 1700 pièces historiques retracant l'histoire et l'approche la sexualité en Chine. Le but de ce musée est à la fois de conserver et promouvoir le patrimoine national mais il poursuit également un objectif pédagogique, à savoir offrir aux visiteurs la possibilité d'adopter une attitude naturelle et éclairé vis à vis du sexe:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 460 

On y découvre tout plein de choses passionnantes:

* des images pornos (des livres d'éducation sexuelles et des estampes présentant des couples dans toutes les postitions possibles et inimaginables!):

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 481

* des sex toys (les sex shops d'aujourd'hui ne proposent au fond rien de très original):

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 506hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 494

NB: ces sex toys étaient très utilisés à l'époque parce que les notables ayant plusieurs concubines ne pouvaient les satisfaire toutes, les belles esseulées devaient donc avoir recours à ces "beaux engins" afin de satisfaire leurs désirs. De mêmes les épouses avaient recours à ces outils quand leur maris étaient en déplacement... Rha quelle belle invention!

*mais aussi la vision du couple et de l'éducation sexuelle:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 476

Des porcelaines offertes aux jeunes mariés pour leur expliquer de façon indirect les mécanismes de l'amour ;)

*les liens entre le buddhisme et la sexualité:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 510

mais on y trouve aussi les objets conçus pour les femmes des ceintures de chasteté aux traitements infiligés aux femmes infidèles:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 445

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 447

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 444

Et bizarrement (ou devrais-je dire comme d'habitude?) il existe des instruments pour punir la femme infidèle mais aucun pour le mari...

On y découvre aussi des objets particuliers, comme des pierres ayant bizarrement adopté la forme de nos organes génitaux féminins et masculins:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 467hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 469

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 462

Y a pas que moi comme quoi qui ait l'esprit mal placé!

et d'autres trucs intéressants comme des chaises spécialement concues pour faire l'amour et qui ma foi ont l'air en effet bien pensées:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 516hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 517

Bref un vraie mine d'informations et d'objets étonnants sur un sujet qui intéresse tout le monde! Comme ils le soulignent dans le musée, parce que le sexe tout comme la bouffe font partie intégrante de notre nature!

Et pour se faire une idée des sex toys de la Chine Ancienne il suffit d'aller faire un tour au marché aux puces de Panjiayuan, on y trouve toute une collection de penis de toute les tailles et de toutes les couleurs!!! Avis aux amateurs (trices!)

mai 2011 papa maman 019

mai 2011 papa maman 020mai 2011 papa maman 022

mai 2011 papa maman 023

Et, pour finir le parc du musée vaut vraiment le détour, un magnifique jardin plein de statues toutes plus fascinantes les unes que les autres...

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 456hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 520

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 454hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 473hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 503

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 496

En bref vous l'aurez compris; une visite à ne pas manquer si vous passez par Tongli !!!

Posté par Mariondoc à 09:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


18 juillet 2011

Nouveaux albums photo: Chinese style/Chinese stuffs/ Pékin en jaune/ Pékin en vert / Pékin en rouge

Bon il faut absolument que je trie sérieusement mes photos alor sj'en profite pour mettre en ligne de nouveaux albums photos que j'alimenterais au fur et à mesure de mon tri... 

Chinese Stuff

Chinese Style

Pékin en Rouge

Pékin en Jaune

Pékin en vert

Posté par Mariondoc à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2011

Free the criquet!

P1030020

Cela faisait bientôt 3 mois que je partageais mon quotidien avec mes deux criquets, le petit et le grand. Le grand s'en est allée il y a quelques deux semaines, paix à son ame. Depuis le petit sombrait peu à peu dans la neurasthénie et il était évident que n'ayant plus son compagnon de chant il allait bientôt se laisser mourir. alors hier, grande décision, j'ai décidé de le relacher dans le parc de ma résidence. Allez hop LIBERTAD pour les criquets!!!!

P1030018

Bon depuis je suis comme une conne chez moi parce que sans le chant du criquet mon intérieur est bien triste... mais au moins je me dis que j'ai peut-être prolonger son espérance de vie. en tout cas il était tout fou et sautait partout...

P1030026

Par contre la neurasthénie devinez qui elle guette désormais?

 P1030019

 

Posté par Mariondoc à 12:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 juillet 2011

Hangzhou et Suzhou ou le Paradis sur Terre?

Un dicton chinois raconte "qu'au ciel il y a le paradis et sur terre Suzhou et Hangzhou". Alors évidemmment il ne fallait pas rater ça...

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 247

Nous y sommes allés en mai. Pas forcément le meilleur moment au final parce que la chaleur était déjà à cette époque de l'année difficilement supportable. Pour les reste nous avons passés deux jours à Hangzhou puis deux autres à Suzhou. Les deux villes sont extémement touristiques et offrent en effet des paysages de rêves, genre les cartes postales chinoises de lacs ou de jardins qu'on se fait dans nos têtes quand on pense à la Chine...

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 001Hangzhou

Hangzhou est de la capitale du Zhejiang et se trouve à quelques 200 km de Shanghai. Ses spécialités sont la soie et le thé Longjing. On vient à Hangzhou pour admirer le fameux Lac de l'Ouest, un lac entouré de 3 collines qui a inspiré de nombreux poètes et peintres chinois.

Balade en bateau sur le lac de l'Ouest:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 028

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 039

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 047

Pour ce qui est des spécialités culinaires, on y déguste entre autres choses la carpe du lac de l'ouest au vinaigre et les crevettes sautés au thé Longjing. Avec vue sur le lac s'il vous plait!

Le poulet mendiant et la carpe du lac dégustés au restaurant Louwailou sur la rive nord du lac:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 019

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 018

Dans les balades sympa j'ai bien aimé la promenade nocturne dans  Hefang Jie une rue très animée, pleines de commerces et de vendeurs de rue.

  Hefang jie by night:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 115

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 169

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 136

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 217

 Les spécialités dégustées dans le resto Huang Fan Er dans une rue parallèle à Hefang jie:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 241hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 243hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 244hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 245

Aubergines, champignons, galettes de riz à la tomate et aux petits pois, tofu frit et pigeon

Suzhou

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 269

On raconte que lorsque Marco Polo découvrit cette cité opulente au coeur des routes du commerce il déclara qu'elle était une des plus belles cités de l'Empire du milieu! De mon coté j'avais tellement entendu de bien de cette ville, la fameuse "Venise Orientale", que j'avoue avoir été un petit peu décue... Cependant ça reste une ville plutôt jolie et agréable, avec les plus beaux jardins que l'on puisse trouver en Chine (9 jardins classés au patrimoine mondial de l'UNESCO) et ses fameux canaux. En fait je crois qu'il aurait fallu y rester un peu plus longtemps et je serais probablement tombé amoureuse de cette ville mais là je n'ai pas vraiment eu le temps de la découvrir sous toutes ses coutures...

L'incontournable Jardin de la politique des simples dit aussi jardin de l'humble administrateur et Jardin de la politique naïve:  

C'est le plus grand jardin de la ville (+ de 5 ha) son nom fait référence à une phrase du lettré Pan Yue (Jin dynasty): "Cultiver son jardin et vendre sa récolte de légumes est la politique de l'homme humble". Autrement dit on peut renoncer à la vie politique trop agitée pour vivre simplement une retraite heurese et paisible en son jardin.

L'art traditionnel du jardin chinois:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 294

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 253

 hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 303

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 275

 

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 311

                        hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 341 

 

J'ai bien aimé Pinjiang lu, une petite rue piétonne qui longe le canal. La balade du soir là bas était vraiment trés agréable... A éviter si on est allergique à l'ambiance bobo parce que ça a tout de la Nanluoguxiang de Pékin mais version Suzhou, donc pas hutong mais petite rue birdée d'un canal. Autrnement dit une rue pittoresque dans un quartier populaire désormais envahie de boutiques chics et de cosy cafés... 

Pinjiang Lu:

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 631

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 632

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 666

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 673

Dégustation de cocktails dans un bar chébran dans des récipients tous plus étranges les uns que les autres...

Tongli

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 542

A quelques kilomètres de Suzhou se trouve d'autres villes à canaux, plus petites et plus pittoresques. Nous avons ainsi fait une petite excusrsion du coté de Tongli pendant notre séjour et c'est celle-ci que j'ai préférée. C'est toujours autant touristiques et envahi de monde, les boutiques font un peu "fake" pour la plupart mais la ville est vraiment jolie. On a qu'une envie quand on y est: aller se perdre dans le dédales de ses ruelles et observer la vie qui prend son temps...

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 609

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 614

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 607hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 602hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 601

hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 600

Et, pour couronner le tout, dans cette ville il y a un musée unique en Chine: "Le musée du sexe de la Chine Ancienne". Vous vous doutez bien qu'on allait pas rater ça et en effet ça valait le détour, mais ça ce sera dans le prochain épisode, vous saurez tout sur le zizi à la chinoise...

 hangzhou suzhou mai 2011 papamaman 456

 PLUS DE PHOTOS DANS LES ALBUMS:

Hangzhou, Suzhou et Tongli

Posté par Mariondoc à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2011

Among the 40 dishes to try before you die, today let's try "Barbec' dans les hutongs"!

mai 2011 papa maman 002

The roast mutton leg, ou la cuisse de mouton à la broche dans un hutong, fait partie des 40 spécialités à tester énumérées dans mon fameux Time's out de novembre. Et, en fait, dès mon deuxième soir à Pékin j'y ai eu droit grace à ma super collègue qui m'a mis dans le bain dès le début et a partagé avec moi toutes ses adresses préférées (encore merci Martine!!!!)

Une expérience à s'offrir si on passe par Pékin pendant la belle saison. J'ai testé en hiver en intérieur et ça le fait carrément moins!

Mon adresse de prédilection c'est le petit bouiboui qui se trouve dans un hutong perpendiculaire à Yonghegong Dajie. Le mieux c'est de commencer par un petit pastis à 8 kuai au Café de la poste (petit bistrot typique franchouillard mais sympathique) et en sortant de là prendre à droite en sortant et tourner encore à droite dans le premier hutong. Le resto se trouve à quelques minutes, au milieu du hutong, il suffit de chercher le panneau avec écrit "ROAST LEG OF MUTTON" ou bien se repérer à la fumée et aux odeurs...

 

mai 2011 papa maman 011mai 2011 papa maman 012

On arrive alors dans la ruelle on une terrasse est improvisée avec de grande tables "trouées" (pour poser le brasero). Des groupes de chinois "un peu bourrés" occupent en général l'espace (on peut donc se retrouver à poireauter un bon moment si on n'a pas réservé), on mange, on boit, on rote et on parle fort. C'est du boui boui, de l'authentique et jusqu'à maintenant toutes les personnes que j'ai emmené là ont (je crois) apprécié la soirée (une petite pensée pour Christiane et sa famille avec qui on s'est partagé une petite cuisse un beau soir de mai...une soirée bien chouette malgré l'heure d'attente!).

mai 2011 papa maman 016

avril Jf et fan et math 286

Le repas en lui même ne fait pas hyper chinois, on déguste en fait une belle cuisse de mouton cuit à la broche avec des petits accompagnements tels que tomates au sucre, cacaouhettes, chou et sauce rouge (aucun idée de ce que c'est mais c'est super bon un peu piquant, un peu sucré) ou poudre de cacahouettes au sésame pour assaisonner la viande. Donc en gros c'est un peu un barbuc ou un méchoui comme on peut avoir l'habitude de manger. Et de fait, cette façon de manger a été ramenée à Pékin par les musulmans chinois (les Hui ou les Ouighours, je sais pas exactement)...grands amateurs de mouton en Chine comme ailleurs...

avril Jf et fan et math 290

Le truc c'est qu'il faut y aller avec un certain nombre d'hommes musclés et motivés, la découpe avec leurs couteaux peut s'avérer difficile... (le meilleur dans la caégorie: Mathieu! Il a assuré comme une bête....)

oct suite 012

En plus de la cuisse et des accompagnements qui vont avec on peut aussi s'offrir un riz frit ou des brochettes de toutes sortes.

avril Jf et fan et math 291

 

 L'adresse:

Roast Leg of Mutton.Open 11am-midnight daily. 63 Beixinqiao San Tiao (entre les stations de métro Beixinqiao et Yonghegong), Dongcheng district (138 0129 3221) Prix moyen: 100 Y maxi avec bière et supplément brochettes pour nourrir une belle tablée > 32 Y la cuisse de 500g soit 3,50 euros!!! Que du bonheur jvous dis!

Posté par Mariondoc à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juin 2011

...on adopte un criquet!

P1000142

Bouhouhou cette fois ci c'est sure en septembre je serais en France. Ouais et ça va vraiment être dur de quitter Pékin... J'étais tombée amoureuse de cette ville... Vraiment.

Bref donc plus de temps à perdre, il est temps de partager tous les incontournables de Beijing! Et, dans mon top 5 des sorties sympathiques et familiales à ne pas rater nous avons le marché aux oiseaux! Y aller de préférence un dimanche quand tous les stands sont occupés et que la foule Pékinoise s'y donne rendez-vous.

 P1000178

C'est l'endroit idéal pour vous offrir:

un aquarium et tous les accessoire supers kitch qui vont avec:

P1000145

une tortue

P1000154

Tic ou bien Tac, rangers du risque:

P1000185

un vilain petit canard (je l'aurais vraiment bien adopter celui là, heureusement qu ej'ai signé dans mon bail l'interdiction d'avoir un animal de compagnie)

P1000186

Un joli petit poussin:

avril Jf et fan et math 308

des oiseaux (of course dans un marché aux oiseaux vous vous vous doutez bien que le choix sera vaste...):

avril Jf et fan et math 294 

avril Jf et fan et math 295 

avril Jf et fan et math 297

, des larves séchées pour la péche:

P1000170

et ... un criquet!

P1000181

P1000214

C'est de là que viennent tous mes criquets et les deux derniers en date se portent plutôt bien mais comme ils sont deux j'avoue que l'amour fusionnel n'est plus d'actualité. Je leur laisse leur vie de criquets à deux et ils passent leur journées comme leur nuits à chanter, on se croirait en pleine garrigue!

En plus des animaux il y a aussi plein de petits stands avec des objets typiquement chinois comme leurs fameuses noix, q'uils gardent en main toute la journée. J'ai toujours pas compris ce qu'elles représentaient, à quoi elles servaient et comment le sprix sont fixés ce qui est sur c'est que quand on en achète, en général ils rigolent bien parce que c'est pour eux l'occasion rêvé de nous arnaquer en nous vendant les moins "bonnes" au prix fort.

P1000205

avril Jf et fan et math 310

En tout cas pour moi, avec le marché au puces de Panjiayuan, ça reste une de mes sorties du dimanche préférée (et si on est courageux on peut même faire les deux à la fois puisque ils ne sont pas très éloignés l'un de l'autre). Je dirais que si on passe une dizaine de jours à Pékin ce serait dommage de ne pas visiter ces deux lieux qui pour moi ont encore un petit coté "typiques".

Posté par Mariondoc à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]